SportsEvents365
Prix SportsEvents365 : 593
Acheter
viagogo
Prix Viagogo : 523
Acheter
Billet + hébergement à partir de 780 €
En savoir +
Billets groupe sur mesure (+ de 5 billets)
En savoir +
** La meilleure garantie : SportsEvents365, vous rembourse vos billets à la hauteur de 150% en cas de non-livraison.

Présentation du match Nouvelle-Zélande - Afrique du Sud :

Réservez votre billet pour le match de rugby Nouvelle-Zélande – Afrique du Sud et venez vivre un match qui s’annonce passionnant entre deux immenses nations du ballon ovale ! Cette 9e édition de la Coupe du Monde de Rugby se tiendra au Japon du 20 septembre au 02 novembre 2019. Lors de ce match sommet, le XV néozélandais défiera le XV sud-africain le dimanche 21 septembre 2019 à l’International Stadium Yokohama. Pour accéder au stade depuis le centre-ville, c’est assez facile, prenez le bus et de faire arrêt à la station Kozukue sur la ligne JR Yokohama. L’accès au stade est ensuite à 7 minutes à pied. L’enceinte mesure plus de 50 mètres de hauteur. Les tribunes sont divisées en deux étages. Le prix des billets varie en fonction de l’emplacement en tribune. Il n’y a pas de gradin : tout le stade est équipé de sièges. Deux écrans géants installés au-dessus des deux virages permettent aux spectateurs les plus éloignés du terrain de ne rien rater des matches.

La Nouvelle-Zélande, triple tenante du titre

Si les All Blacks continuent d’écraser leurs adversaires par leur jeu rapide et musclé, il en n’est vrai pas moins vrai qu’il leur arrive de passer complètement à côté de leurs matchs. Si notre XV Bleu n’a jamais véritablement réussi à le mettre en déroute lors des différents tests match en 2018, les Irlandais ne se sont pas fait prier pour renvoyer les néozélandais derrière leur ligne d’embut ! Certes, c’étaient des All Blacks privés de plusieurs cadres qui se présentaient ce jour-là à Dublin face à un XV du trèfle gonflé à bloc devant son public. Cependant, ni l’emblématique Kieran Read, ni le deuxième ligne Brodie Rettalick, ni le talonneur Dan Coles, ni le pilier Owen Franks, ni l’ailier Nehe Milner-Skudder et encore moins l’arrière Israel Dagg n’ont été en mesure ce soir-là de rivaliser avec le pack irlandais. L’affront allait vite être oublié, lors des tests matchs suivants où, même privé évolué de leur maître à jouer Beauden Barrett, la machine néozélandaise était une nouvelle fois impossible à enrayer. Les Kiwis, même bousculés, restent toujours maîtres de leur rugby à tel point qu’ils paraissent souvent imbattables. Steve Hansen, le sélectionneur, sait qu’il peut compter sur un vivier de joueurs exceptionnels ! Il a d’ailleurs profité de la facilité de son équipe à s’imposer rapidement lors des derniers tests matchs pour lancer de nouveaux jeunes joueurs dans le grand bain : Shannon Frizell, Jordan Taufua et Te Toiroa Tahuriorangi ou encore Jack Goodhue sont les meilleurs exemples de réussite de la formation néozélandaise. Leurs adversaires sont prévenus, il faudra une nouvelle fois compter sur les « Blacks » pour cette prochaine Coupe du monde. Face à son rival historique, les supporters des All Blacks vont se déplacer en masse à la billetterie pour réserver leur place!

L’Afrique du Sud veut redorer son blason

Si les Springboks ont impressionné la planète rugby lors de leur triomphe en 2007, on note qu’aujourd’hui une nette perte de vitesse. Musclés, agressifs parfois même à la limite de la légalité, leur jeu peu ambitieux basé presqu’uniquement sur un paquet d’avants destructeur s’est vite essoufflé. Quart-de-finaliste en Nouvelle-Zélande (2011) et troisième en 2015, le XV sud-africain aimerait renouer le succès et les joies d’un nouveau succès mondial. Dans le cœur des supporteurs sud-africains, il est certain qu’on ne connaîtra plus la forte émotion de 1995 qui restera à jamais inégalable ! Pourtant, la « nation arc-en-ciel » se prend à rêver d’un 3ème titre de champions du monde. Pour sublimer un peu plus cet exploit, c’était la première Coupe du Monde de Rugby à laquelle participait l’Afrique du Sud. En effet, elle avait été bannie des deux premières éditions en raison du boycott anti-apartheid. Pour ne rien gâcher à la fête, la victoire s’était dessinée en finale face aux déjà très puissants All Blacks. En 2007, l’Afrique du Sud a récupéré son titre de vainqueur de la Coupe du monde après une victoire de haute lutte acquise sur l’Angleterre. Soulignons qu’il y a plus de 10 millions de joueurs de rugby licenciés dans le pays, soit presqu’un quart de la population. Une chose est sûre ! L’engouement pour le ballon ovale n’a jamais été aussi fort dans la patrie du regretté Nelson Mandela et les supporters vont se ruer sur les billets!